Very soon, My private Party's english version - work in progress

NEWS

Dress code, l’hôtel mode de Paris

13/06/2018

Le quartier de l’Opéra vient tout juste d’accueillir un nouvel hôtel, un hébergement 4 étoiles installé rue de Caumartin. Son nom ? « Dress code » en référence à sa décoration totalement dédiée à la fashion sphère. Ses 33 chambres rendent ainsi hommage à la mode française avec une décoration en clin d’œil aux archétypes de la mode : photos de défilés au mur, penderie XXL, motifs pieds de poule et couleurs acidulées. Rien qu’en entrant dans le lobby on a l’impression de déambuler sur le catwalk. Un espace bien-être est également mis à disposition des fashion victims.

Primo’s, nouveau bar hype au cœur de la grosse pomme

12/06/2018

C’est un nouveau bar qui fait le buzz à New-York. Le Primo’s est le nouveau bar du Frederik Hotel à Tribeca. La déco y est pour beaucoup, imaginée par Camilla Deterre déjà à l’origine de Mimi, une brasserie française à Greenwich Village. Le bar se divise en deux ambiances, l’une feutrée avec bois sombre et lumière douce, l’autre plus funky avec murs blancs et meubles colorés. On y déguste des cocktails vintages et sophistiqués à base de produits frais et alcools raffinés. Clairement THE spot à ne pas louper quand on fait un stop à NY.

Le Club 13 prend ses quartiers d’été à Deauville

11/06/2018

Après 6 mois d’effervescence et de ce succès dans les mythiques locaux de Claude Lelouch à Paris… le Club 13 et sa formule Club – Karaoké, débarque en Normandie, tous les week-ends au Casino Barrière Deauville. Pas de chabadada, quoi que… En accueillant le Club 13, le groupe Barrière et Moma Group offrent à la côte normande la petite touche de fantaisie chic qui lui manquait et va donner le sourire à tous les amoureux de la fête. C’est dans l’ancien Regine’s (puis Brummel) que le Club 13 Deauville a ouvert ses portes ce week-end. Chantez, dansez… amusez-vous de 22h30 à 5h du matin tous samedis en Juin, puis tous les jeudis, vendredis, samedis et dimanches soirs de l’été.

Rilke Barcelona, la nouvelle adresse qui se murmure

07/06/2018

Situé dans un appartement du quartier de l’Eixample à Barcelone, cette nouvelle adresse encore intimiste est chapeautée par le chef barcelonais Rafa Pëna, auteur d’une cuisine catalane moderne. Rilke (du nom du poète autrichien qui y vécut de 1875 à 1926) se fait aussi remarquer par sa décoration assez incroyable avec son arrivée dans le bar à cocktails avec puit de lumière central, bar central façon autel ce qui tombe bien puisque la pièce servait de chapelle à la famille Rilke. Ensuite vient le restaurant, ou plutôt la salle à manger, avec terrasse idoine. Un lieu complètement fou qui a déjà conquis les barcelonais et bientôt le reste de la planète people.

La table du Negresco sous pavillon féminin

06/06/2018

Le Negresco, palace mythique de Nice, cultive avec bonheur son esprit d’origine sans vouloir entrer en compétition avec les hôtels design qui fleurissent ici et là. Au Negresco on retrouve l’esprit de la riviera tel qu’il était au début du siècle, chic et indolent. Ne manquait plus qu’un nouveau chef à la tête de ses restaurants pour parfaire son retour dans la cour des grands. Virginie Basselot, jeune normande de 39 ans vient de prendre les rênes de la cuisine. Passée par le Grand Véfour et la Réserve à Genève, on peut dire qu’elle en a sous la fourchette. Rendez-vous le 1er août prochain pour un premier verdict.

Et la lumière fut à Lisbonne

05/06/2018

Magnifique au printemps, Lisbonne est dans le top5 des destinations les plus prisées. L’offre hôtelière s’agrandit encore avec un nouveau venu dans le quartier tumultueux du Bairo Alto, The Lumiares. Cette ancienne demeure du XVIIIème siècle a été rénovée dans un esprit 100% portugais avec décoration à base de matériaux traditionnels. On y compte 53 chambres et suites, un spa, et surtout un bar et un restaurant sur un magnifique rooftop. La carte des lieux est signée Miguel Castro e Silva, avec un focus gourmand sur la gastronomie portugaise.

Le très attendu Fouquet’s à Cannes

04/06/2018

C’est l’endroit pour voir et où il faut être vu. Le Fouquet’s à Cannes sort de son pré carré de bistro classique avec une carte imaginée par le très grand et triplement étoile Pierre Gagnaire et un décor signé Jacques Garcia. Après tout, quitte à être vu, autant que ce soit avec un bon petit plat dans l’assiette. Les festivaliers ont pu se faire leur propre opinion dans ce lieu mythique qui se revendique toujours comme une maison de famille. Même si pendant le festival elle s’est transformée en étant le passage obligé des grands noms du cinéma.

Ducasse, encore et toujours

31/05/2018

L’étoilé continue l’expansion de ses adresses gastronomiques avec toujours la même recette gagnante : sérieux et qualité. Dernier endroit en date ouvert par le maître, le Bistrot Benoît sous la pyramide du Louvres. Une cuisine de bon aloi qui reprend les codes du bistro traditionnel avec pâté en croute et escargots à l’ail. L’espace de 200 m2 fait l’éloge d’un Paris d’antan avec banquettes en velours rouge. Ca peut parfois sentir un peu le restaurant formaté pour touristes mais ça fait du bien aussi de se sentir comme un touriste à Paris.

Hôtel ultra hype à Barcelone

30/05/2018

Il appartient à un groupe espagnol déjà propriétaire de 4 établissements aux Baléares. Et le but est clairement d’exporter la fête jusqu’au cœur de Barcelone. Le bar est d’ailleurs collé au desk pour se mettre tout de suite dans l’ambiance. Le OD Barcelona est un 5 étoiles situé à deux pas du Paséo de Gracia. Le jeudi, le lobby se transforme en salle de concert ouverte à tous. Au cinquième étage on peut s’offrir un petit plongeon dans la piscine en forme de club-sandwich. Un nouvel hôtel imaginé par le groupe devrait voir le jour à Saint-Tropez en 2019. A partir de 200 € la nuit.

A Mykonos, le Scorpios fait vibrer l’île

29/05/2018

Nouvel hôtel du Mykonos noctambule, le Scorpios avec sa vue à 360° sur le paysage. On connaissait la plage et le restaurant, bienvenue à l’hôtel, qui s’adresse plutôt aux fêtards… les patrons sont des berlinois déjà propriétaires de l’hôtel San Giorgio. On peut donc y profiter de 2 plages-lounge avec vue sur le levé et le couché du soleil. Chaque soir, l’ambiance s’enflamme avec DJ set sur la terrasse jusqu’au petit matin. Direction ensuite l’une des 32 chambres avant de recommencer le lendemain et jusqu’à la fin des vacances. Compter 240€ la nuit.

3 4 5 6 7 8 9 10 11 12